État piteux du TPI de Faranah : Charles Wright en colère : C’est une insulte à l’endroit de la justice, je n’appelle même pas ça justice…

Le ministre de la justice et des Droits de l’Homme a visité ce jeudi 19 janvier en marge de sa tournée d’inspection à Faranah et de prise de contact avec les citoyens le Tribunal de Première Instance de cette ville. Alphonse Charles Wright s’est dit outré de voir l’état piteux de cette infrastructure judiciaire dont la quasi-totalité de la salle d’audience est transformé en garage moto et en bureau fait en carton.


En plus de cette image désolant s’ajouter, des plafonds éventrés, des bancs poussiéreux, les bétons du sol quasi inexistant. Dès sa rentrée dans ladite salle, le garde des sceaux, sans tardé a affiché son mécontentement avant de promettre de remédier à cette situation le plus tôt que possible


<< C’est une insulte à l’endroit de la justice, je n’appelle même pas ça justice, c’est une foutaise, c’est une insulte ça je ne vais même rester ici longtemps mais prenez votre courage d’ici le 14 juin moi je vous remettrai la clé du nouveau bâtiment avec tout ce que cela a comme dignité pour vous, les magistrats et les greffiers. C’est pour vous dire que ce pays là personne n’avait pensé à placer la justice à sa place C’est la preuve. La refondation passera par la dotation de la justice d’infrastructures>> a dit-il


A noter que les travaux de construction d’un nouveau bâtiment devant abrité le Tribunal de Première Instance de cette localité est en cour de construction. Les mois qui suivent, ils seront achevés a encroire Alphonse Charles Wright.



Le Renifleur, depuis Faranah.