Charles Wright : « Si tout est calme aujourd’hui à Conakry, c’est parce que la justice a pris ses responsabilités »

Le garde des sceaux attache du prix à l’indépendance de la justice en Guinée. À la suite de son périple au niveau des juridictions de Conakry, ce vendredi, Alphonse Charles Wright a interpellé les magistrats et greffiers par rapport à leur responsabilité dans l’exécution de leurs tâches quotidiennes, notamment dans l’application des décisions de justice.

Dans cette dynamique, le garde des Sceaux n’exclut pas de prendre des sanctions à l’endroit des magistrats qui ne se conformeront pas aux nouvelles orientations de son département. Il promet dans les prochains jours de séjourner à l’intérieur du pays pour s’assurer du fonctionnement des juridictions.

«Je ne serai plus à Conakry, je serai à l’intérieur du pays parce que les rapports que j’ai reçus venant de l’inspection et du parquet général, il faut que je suspende beaucoup de magistrats. Je ne peux pas comprendre qu’un magistrat classe un dossier en tant que procureur sans aviser la victime de son droit que nous connaissons, avis de classement sans suite parce que tout simplement il veut protéger celui qui est poursuivi. Mais lorsqu’on me dit quelque chose je me déplacerai pour voir de visu parce que si vous abusez de votre pouvoir aujourd’hui, ça va finir, mais demain votre abus va vous rattraper. Si vous ne prenez pas aussi votre responsabilité pour dire que vous allez vous faire plaire pensant que vous rendez service aux gens, vous rendrez ces victimes là vulnérables »,a-t-il déclaré.

Devant les magistrats du tribunal de première instance de Mafanco et ceux du tribunal du commerce plus tard, Charles Wright a déclaré que la stabilité à Conakry est la conséquence de l’indépendance de la justice.

«Si tout est calme aujourd’hui à Conakry, c’est parce que la justice a pris ses responsabilités sans ambages »,dit-il.

Source : Mosaiqueguinée.com