Vers la reprise des activités d’Espace, Djoma et Fim : ‘’ Je peux vous assurer que les choses avancent, parce que les médias pour moi, sont essentiels…’’ Annonce Dr Ibrahima Sacko

C’est l’assurance qu’a donné ce jeudi 27 juin 2024  le Président de la Coalition Sauvons la Guinée (CoSaG) par ailleurs, Président du parti Changement-Progrès-Unité pour la Guinée (CPUG) au cours d’une conférence de presse animée à Conakry. Dr Ibrahima Sacko déclare ne pas partager la méthode des autorités actuelles  qui, estime-t-il, ont décidé de punir toute une entité pour des erreurs commises par quelques-uns.

Pour lui, ces trois médias dont les licences et agréments avaient été retirés vont devoir reprendre leurs activités habituelles en tout cas, ce n’est plus qu’une question de temps sinon à l’en croire, toutes les démarches sont menées dans ce sens depuis plusieurs semaines afin d’aboutir à une issues heureuse à la crise que traverse les medias guinéens depuis près de dix (10) mois.

« Lorsque les journalistes sont privés de leur travail, pour moi c’est très grave. Je ne partage pas du tout le point de vue des autorités actuelles par rapport à tout ce qui s’est passé contre les journalistes. Lorsqu’une faute est commise, elle doit être condamnée, mais elle ne peut être condamnée de façon générale comme c’est le cas. » A-t-il lancé et de poursuivre :

« Moi j’ai l’espoir par rapport aux démarches que nous menons en sourdine que ces trois médias qui sont très importants dans notre pays retrouvent leurs agréments. J’ai confiance au général Mamadi Doumbouya, le Président de la transition, je sais que c’est un homme de parole. Et il faut savoir que lorsqu’on gère un pays, on n’est pas le seul décisionnaire. Donc, soyons un tout petit peu patients. Je ne peux pas rentrer dans les détails pour vous expliquer les moyens que nous avons, parce que c’est quand-même des questions très délicates. Mais je peux vous assurer que les choses avancent parce que les médias pour moi, sont essentiels et aussi essentiels que salutaires (…) C’est pour vous dire combien j’ai du respect et de la considération  pour les médias et je me battrais pour que vous (journalistes ndlr) ayez le droit d’exercer votre métier en toute liberté. Parce que, informer la population de ce qui va et de ce qui ne va pas, c’est à l’international. Vous êtes aussi important que l’armée, que la justice, que le parlementaire » a laissé entendre le Président de la CoSaG (Coalition Sauvons la Guinée) et Président du parti CPUG (Changement-Progrès-Unité pour la Guinée)

Dr Ibrahima Sacko exhorte ainsi à l’unissons afin que les trois médias (Espace, Djoma et Fim) puissent dans de brefs délais reprendront leur activités

A rappeler que l’homme politique avait spécifiquement pris un vol spécial il y a quelques semaines pour aller rencontrer le PDG du Groupe Hadafo médias avant de discuter et trouver des voies et moyens pour une sortie de crise pour le bien de la population guinéenne.

 

 

 

Moise Rama Fils, pour lerenifleur224.com