Fofomèrè / Dubréka : l’OPROGEM présente un  »religieux » accusé de viol, de séquestration et de tentative de meurtre

C’est la Directrice Générale de l’Office de Protection du Genre, de l’Enfance et de Mœurs qui a procédé ce jeudi 13 juin 2024 à la présentation de Thierno Mamadou Alpha Baldé, un homme âgé de 40 ans. Pour elle, la victime a formellement reconnue et identifier cet homme comme auteur principal de son viol et séquestration, lui et deux autres personnes qui se trouveraient toujours selon elle, devant les juridictions de Dubréka.

En plus de leur forfaiture explique Marie Gomez, le présumé auteur et ses complices auraient planifié de finir leur sale besogne en tentant d’ôter la vie à la victime une fois hospitalisée. Mais c’était sans compter sur la vigilance des services de sécurité qui avaient été déjà alertés plutôt par la victime.

« C’est le 22 novembre 2023 que notre représentant du commissariat centrale de Dixinn a conduit et mis à notre disposition cette dame qui a été victime de viole, de séquestration, de tentative de meurtre et d’administration de substance nuisible dans sa partie génitale. Cet acte s’est passé à Fofomeré vers Dubréka. Dès que nous avons reçu cette dame, nous étions obligé de rentrer en contact avec le Ministère de la Promotion Féminine de l’Enfance et des Personnes Vulnérables à travers l’inspectrice régionale qui a contacté l’hôpital Jean Paul II afin que la victime soit hospitalisé » explique-t-elle et de poursuivre

 

 

« Et pendant son hospitalisation, ses bourreaux sont passés pour l’exterminer. Mais grâce à la vigilance du personnel soignant et du Directeur de l’hôpital qui nous ont alertés, nous avons pu renforcer la sécurité de la victime. Vu le caractère criminel de cette procédure et la connotation politique, nous avons travaillé en synergie d’action avec la DGRI (Direction Générale des Renseignements Intérieurs) ainsi que la Direction Centrale de la Sécurité Publique. Lorsque la victime s’est rétablie un peu, elle nous a montré l’endroit où elle a subi ce sévice corporel ensuite dégradant des êtres humains. Nous avons pu interpeller ce jour-là trois personnes. Et ces personnes ont été déférées au tribunal de Dubréka à la date du 19 décembre 2023, la procédure à continuer son cours normal. Et le 27 mai, nous avons pu mettre main sur le présumé auteur qui répond au nom Thierno Mamadou Alpha Baldé, âgé de 40 ans, que la victime reconnaît, qui est l’acteur principal de toute cette infraction qui a été commise sur cette victime. » Mentionne Marie Gomez

Dans ses explications, la Directrice Générale de l’OPROGEM a tenu à mettre en lumière la raison principale de la médiatisation de ce dossier. Pour l’officier, le lien avec la religion dont les bourreaux se servent, est l’une des raisons de cette démarche

« Le monsieur se sert de la religion musulmane, il vient à la mosquée Fayçal, il est derrière une religion pour commettre ce crime, raison pour laquelle nous avons tenue à faire cette médiatisation. Nous interpellons les leaders religieux afin qu’il veille sur la gestion sur les lieux de cultes. Le criminel cherche toujours à se défendre pour atteindre ses objectifs en passant par des actes criminels. Le prévenu reconnaît avoir échangé avec la dame, il reconnaît avoir pris le numéro de téléphone de la dame parce-que la femme est venue à la mosquée de Fayçal avec deux tas de noix de cola pour demander des prières. Ces noix de colas avaient 50.000 GNF chacun, il reconnaît avoir reçu la dame. Il reconnaît avoir appelé la dame trois jours après. Nous avons procédé à la géolocalisation aux appels historiques qui nous a permis de voir effectivement qu’il y’a eu des échanges, jusqu’à ce qu’on a trimballé la victime vers Fofomèrè pour abuser d’elle en se servant des lieux de prêche, il a dit à la victime. Ils (Présumé violeurs et complices) sont à Fofomèrè ils prêchent tout le temps là-bas pour demander au bon Dieu d’exaucer les vœux des uns et des autres, des citoyens qui viennent vers eux. » Précise-t-elle

Interrogé, le présumé violeur a nié les faits qui lui sont reprochés avant de soutenir que depuis son entretien avec la victime à la mosquée Fayçal le premier jour, qu’il n’avait plus revu cette dernière.

L’accusé sera déféré au parquet de Dubréka, les autres s’y trouvent déjà a annoncé la Directrice Générale de l’OPROGEM, Marie Gomez.

 

 

Le Pensionnaire N2 du CCK, pour lerenifleur224.com