Examens pratiques de l’Enseignement Technique à Conakry : la ministre Aminata Kaba, lance des épreuves

La ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et de l’Emploi à procédé ce lundi 10 juin 2024 au lancement de l’examen pratique à l’Ecole Nationale de Secrétariat d’Administration et de Commerce (ENSAC).

Pendant cet exercice, la ministre Aminata Kaba a visité les différentes filières. Elle a cependant parlé de l’importance de l’examen pratique pour ces futurs diplômés.

 

 

<< L’orsqu’on parle d’examen pratique, c’est vraiment mettre les gens dans l’expression réelle, et aujourd’hui nous avons fait le tour de plusieurs établissements de l’enseignement technique pour voir les élèves en situation réelle. les examens pratiques durent en général deux semaines en fonction des filières, et pour nous, c’est assez important que l’on puisse comprendre, voir les acquis des apprenants après trois ans passés à étudier la filière dans laquelle ils sont, que ça soit dans la comptabilité, dans la chaudronnerie, menuiserie, électrique. Donc l’aspect c’était de voir jusqu’où ils ont appris, quelles sont les bases qu’ils ont et les mettre dans les situations réelles. On a aussi vu les situations de classe par rapport à ceux qui sont au sport on a vraiment apprécié. Pour nous, c’était vraiment important de faire ce tour d’horizon et nous espérons vraiment que les apprenants pour ceux qui vont avoir leurs diplômes, puissent être employable au niveau de notre pays que ça soit dans le secteur privé ou du secteur public mais on va essayer de voir comment favoriser cette employabilité en les trouvant des stages car nous avons déjà commencé à travers les secteurs privés voir comment est-ce que nous pouvons faire des partenariats pour que nos apprenant puissent être en situation d’apprentissage au sein des différentes entreprises de la nation>>, a-t-elle affirmé.

Aminata Kaba a, par ailleurs exprimé sa satisfaction sur le déroulement de ces examens. Elle affirme tout de même que des améliorations seront faites prochainement pour rectifier quelques lacunes.

<< Il est assez satisfaisant de façon global. Mais il y a toujours des aspects a améliorer et nous pensons que sur les quelques lacunes que nous avons constaté cette année notamment sur le cas pratique, nous allons essayer de mettre tout en œuvre pour améliorer et mettre à disposition nécessaire pour que l’année prochaine, on puisse faire mieux. Vous savez les examens c’est un processus, l’expérience s’acquiert au fil du temps chaque année nous essayons de mieux faire car nous avons reçu comme instruction ferme du chef de l’Etat, de prendre toutes les dispositions nécessaires afin que les examens se déroulent dans de très bonnes conditions sans fraude, sans problèmes majeurs>>, a fait savoir la ministre.

A rappeler que ces examens pratiques viennent succéder celui théorique il y a de cela quelques jours.

 

 

Mimi Bangoura, pour lerenifleur224.com