En RD Congo, de nombreuses zones d’ombre après la « tentative de coup d’État »

La « tentative de coup d’État » que l’armée de la République démocratique du Congo dit avoir déjouée dimanche à Kinshasa suscite toujours des questions. Nombre de Congolais restaient lundi très sceptiques face aux informations officielles.

Au lendemain de la « tentative de coup d’État » que l’armée de la République démocratique du Congo dit avoir déjouée, les habitants de Kinshasa s’interrogent sur les intentions des présumés putschistes et la facilité avec laquelle ils ont pu accéder au cœur du pouvoir.

Pourquoi ont-ils attaqué le domicile d’un ministre ? Puis investi le palais de la Nation, un bâtiment vide la nuit, plutôt que la télévision nationale par exemple ? Y a-t-il eu des complicités, en plus d’une défaillance des services de renseignement ?

Que voulaient ces hommes exactement, cinq mois après la réélection du président Félix Tshisekedi, à la tête depuis 2019 de ce vaste pays d’Afrique centrale, au sous-sol très riche mais à la population majoritairement pauvre ?

 

 

 

 

avec france24