Agressions sexuelles: le géant du cinéma français Gérard Depardieu en garde à vue

Nouvelle étape importante dans les enquêtes pour agressions sexuelles visant Gérard Depardieu : l’acteur, déjà mis en examen pour viol et agressions sexuelles dans un autre dossier, a été placé en garde à vue lundi 29 avril à Paris, a précisé une source proche de l’enquête. Il doit être entendu après les plaintes de deux femmes qui l’accusent d’agressions sexuelles commises en 2021 et 2014.

Gérard Depardieu a été convoqué pour être auditionné dans les locaux du 3e district de la police judiciaire parisienne (3e DPJ), a indiqué à l’AFP une source policière, confirmant une information de BFMTV. Ses avocats, Mes Christian Saint-Palais et Béatrice Geissmann Achille, n’ont pas répondu aux sollicitations de l’Agence France-Presse.

 

Une décoratrice, qui travaillait dans l’équipe du film « Les Volets Verts » réalisé par Jean Becker, l’accuse de l’avoir agressée sexuellement en 2021. Sollicitée, son avocate, Maître Carine Durrieu-Diebolt, n’a pas souhaité commenter la convocation de l’acteur.

Sa cliente a déposé plainte en février 2024 pour agression sexuelle, harcèlement sexuel et outrages sexistes. Les faits remonteraient à septembre 2021 et se seraient déroulés dans un hôtel particulier à Paris.

 

D’après le récit de cette dernière relaté dans les colonnes de Mediapart, l’acteur aurait tenu de nombreux propos graveleux pendant le tournage, puis ultérieurement l’aurait « attrapée avec brutalité » et lui aurait « pétri la taille, le ventre, en remontant jusqu’à ses seins ». Il lui a également tenu des « propos obscènes » tels que « viens toucher mon gros parasol, je vais te le fourrer dans la chatte », avait-elle affirmé au site d’informations.

Lors de ce tournage, « du matin au soir, on avait le droit à ses « salaceries » », avait témoigné l’actrice Anouk Grinberg, dans un entretien à l’AFP. « Quand des producteurs de film engagent Depardieu sur un film, ils savent qu’ils engagent un agresseur », avait-elle accusé.

En garde à vue pour deux plaintes

L’autre plainte est portée par une ancienne assistante de tournage qui accuse Gérard Depardieu d’agression sexuelle en 2014.

 

Selon Le Courrier de l’Ouest, cette femme, âgée de 24 ans à l’époque des faits et qui souhaite également rester anonyme, a déposé une plainte le 9 janvier, dénonçant des « propos obscènes » tenus par Gérard Depardieu lors de rencontres dans son hôtel particulier à Paris.

 

Elle l’accuse aussi de l’avoir agressée sexuellement et de lui avoir fait des propositions sexuelles lors du tournage dans le Maine-et-Loire du film Le Magicien et les Siamois » de Jean-Pierre Mocky en mars 2014.

 

 

 

 

Source : rfi