Le PM Bah Oury visite la décharge de Dar-Es-Salam  » Nous devons résoudre ce problème le plus rapidement possible »

Conakry, le 13 avril 2024 – Dans le but de mettre en place des stratégies efficaces pour une meilleure gestion des questions liées à salubrités dans la ville Conakry, le Premier ministre, accompagné des ministres de l’Administration du territoire, de l’environnement et du développement durable ainsi que de son directoire de cabinet, était sur le site de la décharge de Dar-Es-Salam.

 

 

Le Chef du Gouvernement a souligné que la décharge, en plus d’être occupée par les populations, pose une autre question urgente, surtout à l’approche de l’hivernage. Il a rappelé un incident survenu il y a des années, où une famille a été terriblement affectée, entraînant des décès.

Il est inadmissible, selon lui, que quelques années après ce drame causé par la négligence, qu’un second drame ne puisse se produire avant d’agir. C’est pourquoi il est nécessaire de prendre des mesures en fermant momentanément la décharge et trouver une solution efficace pour améliorer le cadre de vie. Cela, en tenant compte des populations environnantes qui ont été affectées pendant des années par la pollution et la dangerosité de la présence de gaz explosifs, comme le méthane.

 

 

Le Premier ministre a souligné que sa visite vise à appréhender directement la réalité afin d’impliquer toutes les parties prenantes dans la recherche de solutions définitives pour une gestion efficace de la décharge. Il a ajouté : « Nous devons résoudre ce problème le plus rapidement possible. L’accélération des procédures est une priorité pour le Président de la République »

 

 

Rappelons que Cette décharge, située dans la commune de Ratoma et opérationnelle depuis la première République, s’étendait sur 25 hectares. Quelques années après l’installation du radar, l’espace s’est réduit à 15 hectares. À ce jour, elle ne couvre plus que 5 hectares et reçoit entre 1200 et 1800 tonnes de déchets par jour.

 

 

 

 

 

Primature