Cheick Oumar Traoré : « Chers Ministres, vous devez réussir là où vos prédécesseurs ont échoué » (Tribune)

Chers Ministres,

La nouvelle équipe gouvernementale dirigée par le technico-politique, MR BAH Amadou Oury et dont vous êtes membre, est composée en majorité d’hommes (près de 80%) et plus de 48% des membres du gouvernement dissous.

Heureusement centré sur les cadres connus de l’administration guinéenne, ce gouvernement me semble pléthorique lorsque nous faisons allusion à la rareté des ressources financières et aux priorités transitionnelles.

A l’image du CNT, j’espérais voir une équipe gouvernementale sobre, qui prend en compte le rôle crucial de la femme dans la réussite de la transition et qui ferait appel à toutes les sensibilités nationales pour parer aux effets d’un éventuel glissement du délai de la transition issu des accords de la CEDEAO. Ce qui me laisse prédire que ce gouvernement n’est pas celui qui va boucler cette transition.

 

Cependant, je ne suis pas déçu et je ne serai pas non plus un oiseau de mauvaises augures.

C’est pourquoi je voudrais ici vous féliciter chers ministres en vous rappelant au fait que vous avez du pain chaud sur la planche. Et que vous devez absolument réussir là où vos prédécesseurs ont échoué.

Le projet d’Assainissement de la classe politique entamée par le MATD de Mory CONDÉ est resté lettre morte : des dizaines de partis à la recherche d’agrément depuis plusieurs années sont bloqués pour des raisons inavouées pendant que d’autres en détiennent et en font un fonds de commerce … j’espère que le nouveau ministre saura prendre le taureau par les cornes, baliser les chemins qui mèneront aux élections libres, inclusives et transparentes.

Malheureusement en Guinée, toute réforme sérieuse est partout et toujours confrontée à des obstacles conscients et non inhérents à la nature des objectifs à atteindre, de la part même de ceux qui sont censés bénéficier des retombées positives de cette réforme.

J’ose espérer que Monsieur le Ministre de la justice, garde des sceaux ne nous fera pas regretter le « départ » du bouillant et audacieux Ministre Charles Wright : il faut que les mises en examen et les injonctions déjà engagées soient poursuivis sans état d’âme et conformément à la loi.

Il faut désormais cesser d’infantiliser et de mentir à la jeunesse : des promesses de financement d’une centaine de projets aux jeunes de l’axe, qui est restée sans suite. À cela s’ajoute l’accompagnement promis à l’endroit du grand concours du jeune entrepreneur. Partant du principe de la continuité, cela voudrait dire que le nouveau Ministre de la jeunesse, MR HABA ne commence par zéro mais par moins un.

Des centaines de milliers de jeunes guinéens attendent d’être situés quant à l’issue du concours de recrutement annoncé par le département de la fonction publique.

L’amélioration de la desserte en électricité et l’allègement du panier de la ménagère devraient être les priorités des priorités, car dans un pays où les citoyens vivent au jour le jour, les politiques et stratégies de réfondation ne sont comprises et n’obtiennent d’adhésion que lorsque les besoins vitaux du quotidien sont satisfaits.

C’est dans ce contexte de manque criard, de désarroi en pleine période de pénitence que vous prenez fonction

Chers Ministres, faites donc attention, certains d’entre vous peuvent se présenter au début avec beaucoup d’idées et d’enthousiasme, puis commencent rapidement à se sentir stagnants, sous-estimés et frustrés avant de se montrer finalement inefficace.

Pour résoudre ce problème, vos compétences techniques et politiques ne suffiront pas, il va vous falloir vous armer d’une forte dose de patriotisme émaillée de détermination et une grande sensibilité face aux problèmes des citoyens.

Comme disait l’autre, lorsque vous mangez un fruit, souvenez-vous de celui qui a planté l’arbre ». Ceci dit, si on est satisfait du nouveau gouvernement Bah Oury à point d’en féliciter les membres, il ne faut pas omettre d’exprimer un merci de gratitude à l’endroit de la présidence de la république et du CNRD. Notre pays en avait besoin. Le gouvernement avait besoin d’un nouveau souffle.

Chers Ministres, portez cette voix auprès du Président de la transition, le général de corps d’armée Mamadi Doumbouya, d’élargir cette réforme dans toutes les directions et services déconcentrés pour que les déceptions soient mises à la touche et ceux qui ont fait leur preuve puissent être essayés ailleurs.

En tant que jeune patriote, je prendrai toute ma part pour aider le gouvernement à réussir, car je sais que la réussite du gouvernement est inséparable de la réussite de la transition et celle de la Guinée toute entière. Les leaders d’opinions devront largement être associés à la réfondation de notre nation pour faire de cette transition une période utile aux guinéens.

Je suis de ceux qui croient fortement en notre potentiel et en l’avenir de notre nation. La vie reste et demeure un combat, mais c’est dans les défis que se trouvent les plus grandes opportunités de réussite.

 

Courage et confiance en notre avenir politique 

La Guinée aux guinéens 

Upag Les Patriotes

Cheick Oumar Traoré