Discours du colonel Mamady Doumbouya :  » C’est un discours à mon avis qui est venu tardivement » Estime Diabaty Doré

Apres la sortie du président de la transition suite à la tragique explosion du dépôt d’hydrocarbures dans la commune de Kaloum, les langues se délient encore. Si depuis l’explosion du site, le silence du président de la transition était mal vu par bon nombre d’observateurs, cependant sa sortie aussi semble ne pas être appréciée par plusieurs acteurs politiques.

Tel est le cas de Diabaty Doré, leader du parti RPR, qui souhaitait plus, dans ce discours du président du CNRD.

<< C’est un discours à mon avis qui est venu tardivement. Dans des situations pareils, le président de la transition devait faire un discours le même jour et aussi presenter le bilan et même se déplacer pour visiter les lieux, mais aussi aller saluer les malades et les sinistrés qui étaient au niveau de la mosquée fayçal. Mais après trois jours, il sort un discours très court pas de sens et ni bilan. Moi personnellement je n’ai pas compris son discours. C’est décevant pour notre pays ce qui est arrivé.
Je salue aussi la solidarité du peuple de Guinée, parce qu’aujourd’hui, il n’y a pas de couleur ni d’ethnie, tout le monde est uni pour la population de kaloum>>, s’est-il réjoui.

Sur la visite des membres du gouvernement de la transition auprès des sinistrés, pour ce membre de l’ANAD cela est tout à fait normal, avant de dénoncer tout de même, le brouillage de certains médias en cette période de crise.

<< C’est normal que le gouvernement se déplace, mais avec la fermeture des médias, comment la population peut s’informer? Moi je me demande, même le gouvernement là est là pourquoi?Je crois que c’est pour résoudre les problèmes de la population. Aujourd’hui, tout le monde sait que le dépôt là existait depuis l’indépendance et devait être déplacé, mais l’État c’est une continuité, ils doivent vraiment prendre des dispositions pour nous en débarrasser>>, a souligné Diabaty Doré.

Quelques jours après l’explosion du principal dépôt de carburant de Conakry, qui a fait état d’un bilan provisoire de 23 morts selon le gouvernement guinéen, le président de la transition avait décrété trois (3) jours de deuil national. Une décision que le président du parti Rassemblement Pour la République, trouve normal.

<< Il a décrété trois jours de deuil national, c’est normal peut-être les gens veulent dire qu’il fallait prendre sept (7) jours, mais ce sont eux qui savent pourquoi ils ont pris trois (3) jours et il a parlé de la solidarité moi je pense que c’est normal>>, a-t-il conclu.



Mimi Bangoura, pour lerenifleur224.com