Santé : << En Guinée, trois personnes sur quatre, ignorent qu’elles sont porteuses du diabète>> Dr Amadou Bah

L’humanité célèbre ce mardi 14 novembre, la journée mondiale de lutte contre le diabète. Cette année le thème retenu est, « Eduqué pour protéger l’avenir ».


En Guinée, le système de santé n’est pas resté en marge de cette célébration. A cet effet, une campagne gratuite de dépistage du diabète est organisée au CHU Donka, qui se déroulera du 14 au 23 novembre. Interrogé à cette occasion, Dr Amadou Bah médecin chef du service de diabetologie Andocrino et maladie métabolique de Donka, est revenu sur les caractéristiques de cette maladie sur le plan national et international.



<< Le diabète est une maladie matabolique liée à une augmentation de taux de sucre permanent dans le sang. Et quant on n’est diabétique, malheureusement on vit avec cette maladie là. Quand vous regardez l’ampleur du diabète dans le monde, 79 % de diabétique dans le monde vivent dans les pays a revenu faible comme la Guinée notre pays. La Guinée vous prenez sur quatre personnes, trois personnes ignorent qu’elles sont porteuses du diabète parce que c’est une maladie qui évolue de façon progressive sans signe clinique dans le cadre de type deux. Mais dans le diabète de type un qui est le diabète de l’enfant, là les signes cliniques sont bruyant ça ce manifeste par du fait de boire beaucoup d’eau, uriner fréquemment et perdre du poids >>, a-t-il fait savoir.

Poursuivant, Dr Amadou Bah a expliqué les facteurs qui peuvent être à la base de cette maladie incurable.



<< Du fait de prendre l’âge est un facteur de risque, du fait d’avoir du diabète dans sa famille, c’est un autre facteur de risque, du fait d’être sédentaire sans faire l’activité physique, sa t’expose à être diabétique et les femmes qui, dans leur grossesse ont fait des enfants de plus de quatre kilo de naissance voire même cinq kilo, là aussi c’est un autre facteur de risque de devenir diabétique. Il y a des facteurs diris qu’on peut modifier c’est-à-dire, le comportement alimentaire parce que la consommation excessive du sucre, la consommation abusive de l’alcool tous ces facteurs là entraînent le diabète à la longue>>, ajoute ce médecin.

Venu faire son dépistage, Mamadou Samba Diallo, ingénieur génie civil a parlé de la motivation qui lui a poussé à faire son dépistage.

<< C’est une maladie qui fait rage dans notre pays. Il faut encourager les gens surtout à faire le dépistage pour le diabète parce qu’il y a pas de couche pour le diabète pour dire que c’est à tel âge. Ça peut atteindre les enfants, les jeunes, les vieux donc tout le monde doit venir faire ce dépistage là pour connaître sont statut, c’est très important. Moi je suis venu pour faire mon dépistage parce que dans ma famille, il y a du diabète ma maman, elle est diabétique, elle est hyper tendue, mon papa aussi il est hyper tendu donc je sais que je suis dans la ligne de risque d’avoir cette maladie donc quand il y a des testes de dépistage souvent, je viens me dépister pour voir mon état >>, a-t-il déclaré.

Selon les enquêtes, en Guinée 5 à 6% de la population, vivent avec cette maladie.



Mimi Bangoura, pour lerenifleur224.com