Textile africain : Dr Bernard Gomou, lance les hostilités du Salon International du Textile Africain (SITA)2023

La neuvième (9) édition du Salon International du textile africain (SITA), a été lancée ce mercredi 08 novembre 2023, par les autorités de la transition guinéenne, à travers le Ministère de la Culture, du Tourisme et de l’Artisanat.

Cette cérémonie présidée par le chef du gouvernement, Dr Bernard Gomou, a connu la participation de plus de quarante (40) pays africains, qui ont marqué leur présence par un défilé.

« Le SITA est fier d’être à Conakry pour célébrer la créativité, l’innovation du génie africain au service du développement économique du continent », a souligné Abdoulaye Mossé, commissaire général du SITA 2023.

Le ministre de la culture, Alpha Soumah, dans sa prise de parole, a d’abord souhaité la bienvenue aux délégations des différents pays qui ont pris part à cet événement culturel avant de mettre un accent particulier sur la lutte contre le piratage dans l’industrie du textile africain.

« Pour la 9ème édition qui se tient à Conakry, vous avez choisi le thème, « la labellisation dans la lutte contre le piratage dans l’industrie du textile africain. » Le choix de ce thème n’est pas fortuit, car il part du constat que toute la scène de valeur de la production du textile dans nos pays, est exposée à la destruction à cause de la contrefaçon, notamment appelé chez nous « Faré yaré ». En effet, nos marchés sont aujourd’hui inondés par des produits contrefaits, entraînant des pertes énormes s’élevant à des millions de francs guinéens. Il est donc urgent que des stratégies efficaces de lutte contre ce fléau soient trouvées afin de protéger le textile africain. » a martelé le Ministre de la culture.

Même son de cloche chez le Premier Ministre Dr Bernard Goumou, qui rassure l’accompagnement de son gouvernement.

« Le gouvernement guinéen s’est engagé à organiser la 9ème édition du SITA à Conakry.  Si le salon permet l’organisation des parades, des défilés de mode, de formation et de conférences internationales, il est aussi un lieu de partage d’expériences et d’idées sur le métier d’artisans, de renforcer les liens d’amitiés et de fraternité entre les fils et les filles de notre continent africain.

Vous devrez tous profiter de cette grande retrouvaille pour permettre à l’Afrique de poser tous les jalons possibles pour le développement et la promotion de son artisanat afin de booster son décollage économique, social et scientifique », a-t-il déclaré.

Bountou Sylla, pour lerenifleur224.com