Négociations tripartites entre le gouvernement, le patronat et le syndicat : << les négociations ont échoué…>>, Abdoulaye Sow

Depuis quelques quelques, le gouvernement guinéen, le patronat et les différentes centrales syndicales se réunissent pour négocier sur l’augmentation du salaire des travailleurs. Des négociations qui peinent à trouver une issue heureuse car des difficultés se font sentir.
Interrogé chez nos confrères de Fim fm ce mercredi 1 novembre 2023, le secrétaire général de l’USTG affirme que c’est le gouvernement qui est à origine de cet état de fait.

« Nous avons montré notre bonne foi depuis le début des négociations, parce que nous avons mis une commission de négociation qui est à la hauteur de négocier jusque là, pour échanger de manière responsable afin de trouver une solution rapide pour clore ces négociations. Mais à la fin, le gouvernement est entrain de montrer la mauvaise foi qui fait que les négociations sont débloquées. Donc nous sommes condamnés à revenir vers nos mandants pour leur expliquer la situation et pour qu’eux mêmes, recommandent la conduite à tenir », a fait savoir le secrétaire général de l’Union Syndicale des Travailleurs de Guinée avant d’ajouter :

« Lorsque le partenaire d’enface dit que nous ne pourrons plus faire des propositions, alors qu’on a demandé 100%, on a montré notre bonne foi en descendant. Eux ils restent cramponnés à 20%, ça veut dire que le partenaire ne veut plus négocier et nous prenons nos dispositions par rapport à ça. Pour le moment, les négociations ont échoué à ce niveau. Nous devrions continuer à faire des propositions pour aller vers un consensus, mais le gouvernement ne veut plus continuer à négocier. Nous sommes obligés de prendre des dispositions par rapport à ça. Ce sont nos mandants qui vont commander la décision que nous allons prendre », a t-il conclu.



Ousmane Baldé, pour lerenifleur224.com