Le REMIGUI sur la sanction du journaliste Abdoul Latif Diallo : ‘’La décision de la HAC, ne correspond pas aux fautes qui sont reprochées à notre confrère’’

Après la suspension du journaliste Abdoul Latif Diallo par la Haute autorité de la communication, (HAC) le Réseau des Médias sur Internet en Guinée, REMIGUI a animé une conférence de presse ce mardi 12 septembre 2023. Objectif, décliner sa position face à la sanction sévère, infligée à l’administrateur général du site d’information, www.depecheguinee.

Pour Thierno Amadou M’Bonnet Camara, la Haute Autorité de la Communication, doit revoir sa décision.

« Elle a pris une sanction sévère qui consiste à suspendre le journaliste mais aussi le média. Nous respectons la HAC et sa décision, mais nous nous rapprocherons de la HAC pour demander la possibilité de revoir les choses. Parce que pour nous, la décision ne correspond pas aux fautes qui sont reprochées à notre confrère. Nous espérons qu’avec le soutien des autres associations de presse, nous obtiendrons gain de cause. Si cela n’est pas fait, nous explorerons toutes les autres pistes que la loi nous offre » a laissé entendre le président du REMIGUI.

Présent à la conférence, le journaliste concerné Abdoul Latif Diallo a fait savoir qu’il n’est pas en conflit avec le barreau.

« Je ne suis pas en porte-à-faux avec le barreau. J’ai juste relayé la gestion de deux anciens bâtonniers. J’étais surpris que le barreau se mette devant pour porter plainte contre moi à la HAC pour diffamation. » A-t-il déploré.

A noter que le journaliste Abdoul Latif Diallo et son site d’information, sont suspendus pour un mois.

Ousmane Baldé, pour lerenifleur224.com