An 2 du CNRD : Le Premier Ministre nous a dit qu’ils ont bitumé 2252 kilomètres de route. Où sont ces routes ? (…) Ou bien ce sont des routes aériennes ? (Fodé Baldé, UFR)

L’autre préoccupation soulignée par le responsable de la cellule de communication du parti de Sydia Touré ce samedi 26 août lors de son assemblée général hebdomadaire est le bilan du CNRD qui tend vers sa deuxième année de gestion.

Les responsables de cette formation politique ont soutenu devant les militant que Colonel Doumbouya est à ce jour dans l’incapacité de présenter un bilan satisfaisant à la population guinéenne devant laquelle il avait promis ciel et terre le 05 septembre 2021

« Le seul bilan que l’on peut faire à ce stade, c’est de montrer les actes que le CNRD dit avoir posés vis-à-vis des engagements pris le 5 septembre. Le Premier Ministre nous a dit qu’ils ont bitumé 2252 kilomètres de route. Où sont ces routes ? Vous avez vu ces routes ? Ou bien ce sont des routes aériennes ? Si l’on peut se poser la question de savoir où sont ces routes, tout guinéen doit aussi s’interroger comment ce marché a été attribué. Parce qu’il est important que les guinéens sachent comment ils utilisent les fonds de l’État. Donc cette réponse que le Premier Ministre a donnée, me semble insuffisante. Parce que le minimum aurait été qu’il nous dise les endroits où les citoyens pouvaient vérifier qu’effectivement, 2252 kilomètres de routes ont été réalisées. Impossible de le faire. Comme on aime à le dire depuis le temps d’Alpha Condé, plus le mensonge est gros plus on y croit. Mais je dirai qu’aujourd’hui, plus le mensonge est gros, les guinéens arrivent facilement à le détecter et à le refuser parce que les guinéens ont appris de leur passé. » Estime Fodé Baldé, le responsable de la communication digitale du parti

Parlant de la nomination des chefs de quartiers et de districts par les gouverneurs des différentes régions, ces cadres ont laissé entendre que le CNRD à des velléités de s’attribuer cette responsabilité afin de faire régner la fraude.



Nagnouma Sanoh, pour lerenifleur224.com