Justice : accusé de détournement de fonds, faux et usage de faux et d’escroquerie, le barreau de Guinée, se défend.

Depuis quelque temps, le barreau de Guinée fait face à des accusations liées à l’organisation du concours d’aptitude à la profession d’avocat, CAPA 2021. Des accusations que certains qualifient de scandale sous la gestion de Me Djibril Kouyaté, bâtonnier au moment des faits.

Face à la presse ce jeudi 24 août 2023 à la maison commune des journalistes, le barreau de Guinée a balayé d’un revers de main ces accusations.

Selon Me Djibril Kouyaté, l’organisation de ce concours a été faite de manière transparente.

« Sur les 216 candidats qui ont competi à cet examen, il y en a 70 qui ont contesté ces résultats. Cependant, au lieu d’engager les règles qui suivent en la matière, ils ont choisi la voix de l’intoxication. Leurs copies ont été transmises à un jury légalement constitué et dont l’existence légale est prévue dans le même décret qui institue le CAPA. Donc ce sont ces jurys qui ont travaillé et qui ont proclamé les résultats. » A-t-il fait savoir.

A sa prise de parole, Me Mohamed Traoré, s’est exprimé sur le niveau des candidats qui, selon lui, la plupart, ne méritaient pas d’être avocats.

« Parmi ces candidats ayant échoué, il y en a qui s’agitent beaucoup, qui devraient se taire en réalité. Parce que si nous mettons à votre disposition certaines copies, vous-même, vous serez surpris. » A-t-il révélé.

A noter que ce sont 216 candidats qui ont passé le concours d’aptitude à la profession d’avocat en 2021. A la proclamation des résultats, il n’y a eu que 8 admis. Pour éclairer donc les lanternes des uns et les autres, le barreau de Guinée annonce l’organisation très prochaine d’une journée porte ouverte, pour expliquer son rôle et ses fondements.

Fatoumata Condé, pour lerenifleur224.com