Politique : François Louceny Fall, lance officiellement les activités de son parti

L’ancien Premier ministre a procédé ce samedi 12 août 2023 à Conakry, au lancement officiel de son parti dénommé, Union Nationale des Patriotes de Guinée, UNPG.



Plusieurs leaders et acteurs politiques ont pris part à la cérémonie. Devant les militants et sympathisants, François Louceny Fall a pris la parole pour expliquer le bien fondé de son combat.

« Nous sommes réunis ici aujourd’hui pour célébrer un moment historique sous la bannière de l’Union Nationale des Patriotes. Je suis honoré de me tenir devant vous en tant que fondateur de ce grand parti. En cette circonstance exceptionnelle, je suis honoré de partager avec vous, ma vision pour
notre Nation afin de réussir ensemble, le sursaut patriotique qui s’inscrira en lettres d’or dans les annales de l’histoire. Ensemble, nous sommes et serons toujours plus forts. L’Union Nationale des Patriotes incarne l’unité, la fraternité et la solidarité entre toutes les composantes de notre société. Nous croyons fermement que la diversité de notre nation est notre plus grande richesse. C’est en valorisant nos différences culturelles, ethniques et sociales que nous pourrons avancer vers un avenir plus prospère. » A t-il déclaré.


Par ailleurs, l’ancien premier ministre affirmera que ce parti politique ouvert à tous, se définit comme un rassemblement de guinéens, soucieux de servir la Guinée pour contribuer efficacement à son développement harmonieux, en vue de satisfaire les besoins essentiels des populations.

<< Sur la voie de cette exaltante mission, nous aurons à cœur d’œuvrer avec toutes les compétences, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays, pour consolider les fondements du développement économique et social de notre pays. » A t-il ajouté.

Poursuivant, le président de l’Union Nationale des Patriotes dira que l’un des premiers chantiers que son parti ouvrira, sera celui de la diversification de l’économie nationale, en privilégiant la modernisation de l’agriculture, avec des moyens financiers et techniques conséquents.

<< La création d’une banque de développement agricole sera un socle sur lequel reposera cette nouvelle politique agricole. L’utilisation rationnelle et la transformation sur place de nos ressources naturelles s’inscrit en priorité dans notre programme. Elle sera un puissant levier de développement C’est elle qui nous fournira une indispensable valeur ajoutée. C’est elle qui débouchera sur la création de centaines de milliers d’emplois, notamment pour nos jeunes qui ont tant besoin et soif de participer au développement du pays. Ils veulent, les jeunes, les filles et les garçons, prendre leur légitime part à ce développement en s’investissant pleinement dans leurs domaines de compétence. L’autonomisation des femmes et un
soutien massif à leur entreprenariat, s’inscrira dans notre programme en toutes premières priorités. En tant que patriotes, nous avons la responsabilité de protéger notre environnement et d’utiliser nos ressources naturelles avec sagesse. Notre engagement en faveur du
développement durable permettra aux générations futures de continuer à bénéficier des richesses de notre pays.


le pays sera considérablement industrialisé. Ne nous leurrons pas, tant que nous continuerons à importer tout et tout, de l’aiguille à coudre au tracteur à labourer, nous n’irons nulle part. L’industrialisation à outrance du pays sera la clef de voute de notre développement. Nous en avons largement les moyens. Nous le ferons. Nous emboiterons le pas à la transition qui a mis notre bauxite sur ce chemin salutaire. La mise en place d’un cadre juridique favorable, indispensable pour attirer les investissements privés nécessaires à la création d’unités industrielles, de petites et moyennes entreprises sera enclenchée dès les premiers mois après l’élection, si, comme nous l’espérons vivement, l’UNPG. Cela est une évidence. Un pays ne peut s’industrialiser sans l’électricité. Les pays qui se sont industrialisés avant nous sont passés par cette transition obligatoire. Dans un pays, aucun secteur ne peut se développer sans l’électricité. L’électrification de toutes les villes et la construction de micro-barrages pour l’électrification de toutes les communautés rurales du pays seront au cœur de notre programme. En cette matière, Une véritable offensive sera menée. Dès la proclamation des résultats des élections présidentielles et si bien sûr nous l’emportons comme nous l’espérons, nous commencerons le travail en lançant les bases de notre plan d’électrification. Pour ce faire, nous n’attendrons pas les apports étrangers, nous commencerons par utiliser les ressources internes avant de nous adresser tous azimuts aux bailleurs de fonds bi et multilatéraux Nous utiliserons à bon escient.>> Conclut le président de l’UNPG.



Ousmane Baldé, pour lerenifleur224.com