Labé : le bureau du syndicat des conducteurs de moto taxi attaqué par les motards en colères.

Nous vous l’annoncions dans nos précédentes dépêches, un grand différent oppose le conducteurs de moto taxi de la ville de Labé à leur syndicat. Depuis lundi, les conducteurs très remontés contre des réformes visant à assainir le secteur divisent les conducteurs et leurs responsables syndicaux.

Dans la matinée de ce mercredi, des accrochages ont eu lieu et les conducteurs s’en ont pris aux locaux du syndicat. Le responsable du syndicat des conducteurs de moto taxi de Labé pointe un doigt accusateur au maire de la commune urbaine d’être derrière cet acte.

Dans l’après-midi de ce mercredi 14 juin 2023, certains conducteurs de moto-taxi de Labé visiblement très en colère se sont attaqués, aux membres du bureau syndical qui étaient sortis sur le terrain pour une sensibilisation afin d’obtenir l’adhésion des conducteurs à leurs réformes. C’est dans ces circonstances que des accrochages ont débuté entre les conducteurs et les syndicalistes. Interrogé,le secrétaire général, des conducteurs de moto-taxi accuse le maire de la commune urbaine de Labé Mamadou Aliou Laly Diallo d’être parrain de ce mouvement.

« Aujourd’hui, on était sorti pour sensibiliser les conducteurs de moto-taxi sur les nouvelles engagées. Hier certains jeunes ont tenus une rencontre avec le maire, suite à cette rencontres ils (commune) ont instrumentaliser ce jeunes de sortir et faire des désordre. Une fois sur le terrain pour la sensibilisation le préfet nous a demandé de replier, c’est en ce moment un groupe des jeunes se sont attaqués à notre bureau, jettent des cailloux et gâtés les engins qui étaient stationnés dans la cour. Heureusement, certains d’entre eux ont été mis aux arrêts et ils seront traduits devant la justice pour répondre de leurs actes » nous a confié Thierno Abdourahmane Pammel Diallo.
Le maire de la commune urbaine quant à lui rétorque en ces termes contre les accusations portées contre sa personne et exprime son soutien aux conducteurs

« Nous avons entendu vos cris de cœur, rentrer pour continuer vos activités nous allons faire ce que vous voulez » a promis Mamadou Aliou Laly Diallo.
Les services de gendarmerie ont été sollicité pour rétablir l’ordre et plusieurs jeunes ont été arrêté. Et ont nous signale également que des cas de blessés du côté des manifestants ont été enregistrés.


Affaire à suivre.


Moussa Dieng, pour lerenifleur224.com