Kankan : procès des femmes qui ont manifesté pour le retour d’Alpha Condé au pouvoir : (6) mois de prison dont quatre (4) assorti de sursis requis contre elles par le Procureur

Interpellées le week-end dernier au lendemain de leur marche, elles étaient au nombre de neuf (9) militantes du parti de l’ancien président à comparaître ce mardi 30 mai 2023 devant le tribunal de première instance de Kankan.

Ces militantes du RPG arc-en-ciel dont l’une d’entre elles est en état de famille sont poursuivies par le ministère public pour participation délictueuse à un attroupement non autorisé sur la voie publique conformément aux articles 627 du code pénal.

Lors de leurs interrogatoires qui aura duré quelques heures, 8 parmi elles qui avaient toutes nié les faits qui leur sont reprochés et ont déclarée bel et bien reçu chacune de la part d’Hadja Siré Diané, responsable des femmes militantes au sein de la coordination régionale du RPG arc en ciel à Kankan une somme de 125 milles francs guinéens pour manifester ce jour-là.

Elle qui est considérée comme la chef de la troupe a rejeté en bloc toutes les accusations et elle revenue sur les conditions de son interpellation à la barre

« Tout ce que reconnaît c’est que Diamon l’administrateur du marché Dibida et les agents sont venus me trouver au marché et après avoir tout saccagé, ils m’ont brutalisée et arrêtée comme si j’étais une vulgaire voleuse pour m’envoyer à la police. Et en plus j’avais une somme de 10 millions que je devais utiliser pour aller faire mes achats à Bamako, cette somme a mystérieusement disparue pendant mon interpellation », a-t -elle relaté.



Au terme des audiences Daouda Diomandé, le procureur de la République requis trois (3) mois de prison dont deux (2) mois assorti de sursis contre dames Bintou Traoré, Mariame Sacko, Fatoumata Diakité, Kadiatou Diallo, kankou Camara, Nana Condé et Fadima Sidibé et six (6) mois de prison dont quatre (4) mois assorti de sursis et deux (2) mois ferme ainsi que le paiement d’une amende de 500.000 mille fg contre Hadja Siré Diané et Assétou Diallo.

A noter qu’après la phase des réquisitions, l’audience a été renvoyée au jeudi 1 juin à la dame en état de famille a été mise en liberté provisoire.



Karifa Kansan Doumbouya depuis Kankan, pour lerenofleur224.com