Ratoma : le Premier ministre pose la première pierre de la construction du futur village numérique.

Le Ministère de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et de l’Emploi en collaboration avec ses partenaires techniques et financier notamment l’Autorité de Régulation des Postes et Télécommunications (ARPT) sous l’égide du chef de gouvernement Dr Bernard Gomou, a procédé ce samedi 27 Mai à la pose de la première pierre pour la construction du futur village numérique dans l’enceinte du centre de formation professionnel de Kakimbo dans la commune de Ratoma.



Une initiative du gouvernement en place qui a pour objectif final de créer une génération de champions du numérique pour tirer le profit maximum de l’économie numérique mondiale à l’horizon 2030. Une cérémonie qui a connu la participation de plusieurs membres du gouvernement, des autorités communales, des cadres du Ministère de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et de l’Emploi.

« Ce futur Village numérique est une école qui va offrir aux jeunes guinéens toutes les perspectives liées au développement d’une économie numérique durable. Une grande première en République de Guinée. » indique le ministre Alpha Bacar Barry dans son discours.

Pour se faire, poursuit le ministre « le village numérique sera construit autour de 4 pôles notamment :

PÔLE ÉDUCATION NUMÉRIQUE.

Qui a pour objectif d’inculquer aux jeunes la culture du numérique, surtout chez les populations les plus vulnérables en leur donnant accès à des outils didactiques digitaux dès leur jeune âge. II mettra à leur disposition un cadre adapté à l’apprentissage ludique pour faciliter leur adhésion.

– PÔLE ECOLE NATIONALE NUMÉRIQUE : Qui permet de transformer l’École Nationale des Postes et Télécommunication en École Nationale du Numérique. Une transformation durable qui se présente comme une avancée majeure dans la mise en œuvre de la politique gouvernementale en matière d’enseignement technique et formation professionnelle, ainsi que de l’emploi.

– POLE RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT : qui regroupe l’ensemble des processus qui, partant de la recherche fondamentale, la recherche appliquée, l’innovation et en assure la faisabilité industrielle. Soit donc jusqu’à à la production industrielle en usine. » a-t-il souligné.

Dans son allocution, le chef du gouvernement Bernard Gomou a réitéré l’engagement de son gouvernement vis-à -vis de cette initiative.



« Le village Numérique de Guinée sera bien plus qu’une simple construction, c’est une vision de l’avenir de notre pays. Une vision dans laquelle nous devenons une nation prospère et compétitive sur la chaîne internationale. Selon les instructions du chef de l’Etat, nous sommes déterminés à faire de la Guinée un acteur majeur dans la révolution numérique en Afrique. Le CNRD et le gouvernement se sont engagés à réduire la fracture numérique en accélérant l’accès à ce bijou national par les services publics de grande entreprise et des fournisseurs d’accès à l’Internet. Nous restons convaincus que le numérique est le levier le plus approprié pour accompagner tous les publics dans leurs aventures de formation, d’innovation et de création de la recherche. » a déclaré le locataire du Palais de la Colombe



L’école sera bâtie sur une superficie de 46707,12 m2 et comprend quatre (4) blocs pédagogiques, Un (1) bloc administratif, Une (1) résidence pour étudiants formée de deux bâtiments, Un (1) amphithéâtre, Une (1) Bibliothèque, Une (1) résidence des professeurs, Un (1) centre sportif, des constructions secondaires, des aménagements extérieurs et des Voiries et Réseaux Divers (VRD) pour un délai d’exécution de 12 mois. Le coût global des travaux est de 125.575.850.504 GNF, financé par l’ARPT, l’Agence National du Service Universel des Télécommunications et du Numérique (ANSUTEN) et le Budget National de Développement (BND). Il abritera donc un centre de recherche en technologie numérique, un centre d’ingénierie « filière ingénierie » et un laboratoire numérique.



Ami Camara, pour lerenifleur224.com