Drame à Matoto / Le jeune qui a tué trois personnes dans une concession est mort à la Gendarmerie après son lynchage public

Comme annoncé dans nos précédentes dépêches un peu plutôt dans la journée, le drame s’est produit dans la matinée de ce mardi 16 Mai 2023 à Khabitaya un quartier situé en haute banlieue de Conakry dans la commune de Matoto. C’est un jeune conducteur de taxi moto du nom d’Aboubacar Camara connu sous le sobriquet Woulé khönö (la vérité est amère), qui a tué trois (3) personnes à l’aide d’un couteau avant de tenter de mettre fin à ses jours.



Étant témoin des faits, Mansour Sylla, un des voisins du présumé assassin, est revenu sur les circonstances de ce drame.

« Je jouais avec mon téléphone puis j’ai entendu la voix d’Aboubacar qui appelait la dame en question et dès que la dame s’est présenté, il l’a directement égorgé dans la maison ainsi que son enfant puis il est sorti dans la chambre en courant, il a trouvé ma maman qui était assise et il l’a dépassé mais il avait deux couteaux et une machette en main c’est ainsi qu’il a poignardé la sœur de mon grand puis il a jeté la machette, heureusement ce dernier n’est pas mort » raconte-il et d’enchaîner



« Il a également tué l’enfant de mon oncle en cours de chemin, il voulait même tuer une femme enceinte avant de venir vers moi pour m’attaquer aussi. Heureusement j’ai su me défendre et je lui ai retiré le couteau. Les gens ont sollicité que je le tue, chose que j’ai refusée. » a-t-il confié.

Abasourdie par la nouvelle, Seydouba Camara, mari de la défunte M’Mahawa Camara indique qu’il a trouvé sa femme poignardée et son enfant égorgé.



« Là où je suis comme ça, je veux mettre fin à ma vie parce que ce qui est arrivé est très douloureux et choquant. Sachant que j’ai laissé ma femme et mon enfant en bonne santé. Ils l’ont (présumé tueur, ndlr) envoyé à la gendarmerie donc on ne peut plus rien faire. Tout ce que je suggère aux autorités, qu’on lui demande pourquoi il a commis cet acte ? Parce qu’on peut pas être normal et tuer trois personnes en même temps bien que je sais qu’il n’est pas fou, c’est conducteur de moto taxi » déplore désespérément le mari de la victime M’Mahawa Camara.

A en croire cet autre témoin, il y avait un malentendu entre l’une des victimes et le nommé Aboubacar.

« C’est son ami qui l’a hébergé dans cette concession ou où nous avons passé plus de 10 ans en tout. Si c’est un fou, nous ne le savons pas. Tout ce que je sais, quand il est en querelle avec les femmes d’ici, j’essayais de le sensibiliser. Il disait toujours qu’il est un homme mais apparemment il gardait la rancune de la dame qu’il a tué. » indique Lansana Soumah.

Selon quelques témoignages hors micro, le présumé assassin souffrait de troubles mentaux de par le passé.

Au dernière nouvelle le présumé assassin à rendu l’âme cette nuit même à la gendarmerie.

Ami Camara, pour Lerenifleur224.com