Manif FVG du 10 mai: 7 morts par balles ;
Plus de 56 arrestations signalées… (Communiqué FVG)

Le Comité d’Organisation des marches pacifiques et citoyennes des Forces Vives de
Guinée informe l’opinion nationale que la manifestation appelée ce mercredi 10 mai 2023
et les jours suivants par les FVG pour exiger entre autres : la libération des détenus
politiques et le retour rapide à l’ordre constitutionnel se déroule dans un climat tendu,
l’usage disproportionné de la force publique et d’intimidations.
Malgré l’appel pacifique et citoyen des FVG, la situation de la veille et la journée se
présente comme suit :
CONSTAT
– Déploiement dans la nuit du 09 au 10 mai à 19h45 des unités du Bataillon
Autonome des Troupes Aéroportées (BATA) et du Groupement d’Intervention
Rapide (GIR) ;
– Déploiement massif des Compagnies Mobiles d’Intervention et de Sécurité
(CMIS), Escadrons Mobiles de la Gendarmerie, Commissariats Centraux et des
Gendarmeries Départementales ;
– Réquisition de l’armée par le Ministère de l’Administration du Territoire et de la
Décentralisation et l’Etat-major du 08 au 30 mai 2023 ;
– Menaces du Premier Ministre, Dr Bernard Gomou qui affirme sans gêne《
qu’il y
a des risques de pertes en vies humaines》;
– Instrumentalisation des religieux par les autorités administratives et
gouvernementales sur le communiqué diffusé tard la nuit d’hier sur les ondes de
la Radiodiffusion Télévision Guinéenne (RTG).
BILAN PROVISOIRE
– On dénombre l’assassinat d’au moins sept (7) citoyens par balles ;
– Plus de 56 arrestations signalées ;
– 32 blessés par balles dont 13 cas graves recensés ;
– Des contre manifestants armés de machettes et d’armes de guerre appuyés
par les FDS ;
– Opération d’expédition punitive et d’incursions à domicile à Sonfonia,
Wanindara, Bomboli, Bantounka 1, Hamdallaye, Bailobayah, la Transversale
numéro 10 (T10) et d’autres localités de l’intérieur du pays ;
– Accrochages entre manifestants et forces de sécurité massivement
déployées dans les localités de Bomboli, Bambeto, Bailobayah, Bantounka ;
– Paralysie totale des activités professionnelles et socioéconomiques.

L’instruction a donc été donnée aux unités déployées de transformer le Grand Conakry
et certaines villes de l’intérieur du pays, zones indiquées pour la mobilisation citoyenne,
en un champ de guerre où la force des armes imposera sa loi, quitte à généraliser les
tueries de masse et la destruction des biens publics et privés.
Pour cette 1
ère journée d’une série continuelle de manifestation, les localités ciaprès étaient concernées pour cet appel des Forces Vives de Guinée : Ratoma,
Dubreka, Coyah, Matoto, Dixinn, Matam, Mamou, Labé, Mali, Télimélé, Dalaba, Pita,
Faranah, Kankan, Nzérékoré, Siguiri.
Face à la volonté du CNRD de gouverner au prix de la mort et du sang, les FVG appellent
les Forces de Défense et de Sécurité à se désolidariser des plans répressifs du Colonel
Mamadi Doumbouyah et de son Gouvernement.
Les FVG invitent l’Armée, la Police et la Gendarmerie à assumer leur devoir républicain
et à s’abstenir de répondre et/ou de s’associer à des ordres manifestement illégaux ou
d’être l’instrument meurtrier du CNRD. Elles leur demandent également d’assumer leur
responsabilité devant l’histoire en refusant de soutenir la tyrannie.
Les Forces Vives de Guinée restent mobiliser et déterminer à poursuivre le combat
pour la défense des libertés individuelles et collectives, ainsi que pour la
consolidation de notre démocratie. Les FVG appellent tous les citoyens à
poursuivre les manifestations pacifiques et citoyennes ce jeudi 11 mai 2023.
Les Forces Vives de Guinée présentent ses sincères condoléances aux familles
endeuillées, souhaitent prompt rétablissement aux blessées et expriment sa solidarité
aux citoyens pro démocratie arrêtés et séquestrés dans les quartiers.
Les FVG sont convaincus que le combat pour la liberté et la justice finira par triompher,
car nous sommes nombreux à croire en ces valeurs fondamentales et à être prêts à nous
battre.
Vive le retour rapide à l’ordre constitutionnel !
Ensemble, Unis et Solidaires, nous Vaincrons !