« Colonel Barry, une compétence déshumanisée sous un régime militaire» (Mathé )

De la lueur d’espoir à la descente aux enfers du fait de la position de certains au sein de la grande muette pour l’ancien porte parole de la gendarmerie nationale Colonel Mamadou Alpha Barry. Un nouveau coup de poignard dans le dos de celui qui a vendu valablement les images de son institution par sa communication et son savoir faire.

En détention depuis le régime Condé, personne ne pouvait imaginer qu’après la prise du pouvoir par le CNRD le 05 septembre 2021 que le calvaire du bouclier du haut commandement de la gendarmerie nationale allait s’empirer de la sorte . De la prison continue à sa radiation des effectifs.

Quel gâchis ce pays ? Quel merdier ce pays ? Comment peut-on radier de l’armée un homme qui purge sa peine pour une autre affaire et qui tend d’ailleurs vers la fin de cette peine. Cette façon de faire est-elle la voie de récompense des fils qui mettent en danger leur âme pour servir ce pays ? Combien de manifestants pour des raisons socio‐politiques sont tombés en Guinée et que des accusations soient portées sur des gendarmes, policiers ou autres militaires. A-ton cherché à trouver les coupables pour les radier des effectifs des FDS ? Bon excusez du peu j’oubliais dans mon pays l’âme humaine est désacralisée.

Colonel Mamadou Alpha Barry a t‐il commis des bavures irréparables qu’aucun officier n’a fait dans ce bled jusqu’à se voir déshabiller de son uniforme ? Dites-moi qui ne souvient pas des propos du contrôleur général Ansoumane Camara  » Baffoé  » a Wanindara quand il disait qu’il faut  » les terroriser parce que ce sont des terroristes  » a-t-il été inquièté ? Alors aux yeux de bon nombre de Guinéens, cette décision de radiation est une preuve que les erreurs du passé sont des fantômes qui hantent les gouvernants qui se succèdent dans la gestion de ce pays aux paysages magnifiques. Ceux qui ont pris cette décision de faire de colonel Barry un ancien gendarme ont-ils mieux servi ce pays que lui ? Ont-ils mieux défendu cette gendarmerie que lui ? Comme le disait l’autre, quand une loi est injuste ce qu’il nya plus de justice.

Face aux multiples efforts pour sa nation, aujourd’hui seul sans défense l’ex porte voix de la gendarmerie fait face à la réalité de l’injustice et de la force du moment. Mais comme on le dit en pays Bagas tout ce qui ne tue pas l’Homme le rend fort. Alpha Condé et Moussa Dadis Camara des forts d’hier devraient être des exemples pour les forts d’aujourd’hui. Est-ce que la roue tourne ? Que chacun y réfléchisse profondément.

Mathé Bah