Remplacement des maires : Louda Baldé estime que « la chose la plus importante, c’est d’aller aux élections »

Les réactions continuent de surgir au sein de la classe politique guinéenne autour du remplacement de certains élus locaux par les délégations spéciales. Le président du parti PUR s’exprimant sur cette question, pense que l’expiration du mandat des élus locaux est une occasion à saisir pour les autorités de la transition de commencer à dérouler les 10 points du chronogramme, notamment l’organisation des élections.

Contrairement à ceux qui pensent que les autorités de la transition devraient laisser les élus locaux à leur place jusqu’aux prochaines élections nationales, le président du parti de l’unité et du renouveau lui, estime que la junte au pouvoir peut bien demettre les exécutifs communaux si cela permet de bien mener la politique de la refondation de l’État. C’est pourquoi, Louda Baldé demande de partir aux élections.

<< Les maires sont à la fin de leur mandat. Ce que nous nous suggérons à l’Etat, la chose la plus importante c’est d’aller aux élections pour essayer de donner la crédibilité à la transition, en commençant par les communales. Ça va donner une idée non seulement aux partis politiques, mais aussi aux nouvelles autorités de savoir est-ce que le MATD ou une autre organisation peut organiser ces élections. Ça, c’est l’idéal >>, a-t-il dit.

Cependant, à défaut d’une élection dans un bref délai, le leader du PUR demande le respect du choix des populations dans la mise en place des délégations spéciales.

<< C’est de faire en sorte de se baser sur la volonté des populations, de ne pas aller à l’encontre. C’est-à-dire, faire un choix entre quatre murs, prendre des amis ou des connaissances sans tenir compte des personnes qui habitent dans les différentes localités. Malgré que ce ne sont pas des délégués qui seront élus, mais c’est de tenir compte aussi des représentativités dans les différentes localités >>, signe et persiste Louda Baldé.

Par ailleurs, cet acteur politique profite de l’occasion pour demander à la junte de poursuivre le dialogue entamé, en le rendant beaucoup plus exclusif.

Source : Siam magazine